La Maison du Migrant à Gao ou Le Dernier refuge , à la porte du Sahel

A ne pas manquer sur Arte : "Le Dernier refuge , à la porte du Sahel" , un documentaire du réalisateur malien Ousmane Zoramé Samassekou

La Maison du Migrant à Gao , dans le nord du Mali , est un partenaire du CCFD-terre solidaire . C'est dans ce lieu que le réalisateur malien Ousmane Zoromé Samassekou a choisi de tourner ce magnifique documentaire visible sur Arte jusqu'au 12 août 2022  . Il filme , avec une grande délicatesse,  la destinée de jeunes personnes migrantes , bloquées là, à l'extrême  limite de la zone sahélienne , au bord  du Sahara .

La Maison du Migrant est un refuge qui a été  ouvert  par le Père Anselme Mahawera . Arrivé en 2005 à la mission catholique , ce jeune  Père blanc tanzanien a été saisi par la détresse des migrants. La ville de Gao est en effet connue comme la porte d'entrée du Sahara et de nombreux migrants y arrivent , dans l'espoir de gagner l'Europe ou y repassent après un échec . En 2006 , Le Père Anselme a participé , à Tamanrasset , en Algérie , à une rencontre organisée par Rencontre et Développement et le CCFD -terre solidaire. Elle réunissait différents  acteurs de la région intervenant sur la thématique des migrations . C'est à la suite de cette rencontre que le Père Anselme s'est engagé , à travers Caritas, dans une dynamique de réseau .

il s'est appuyé  tout naturellement sur ses frères  blancs , ces missionnaires d'Afrique , hommes de terrain , qui travaillent en lien avec les populations locales et les musulmans dans un respect mutuel , mais aussi sur  des associations de migrants . Il a joué un rôle moteur dans le lien qui s'est créé entre l'Eglise et la société civile.

Son travail sur les migrants couvre toute la région de Gao à Kidal et Tombouctou . Il a réussi à pérenniser l'accueil des migrants et à leur ouvrir une maison à Gao. Il travaille en réseau avec des acteurs d'Algérie , du Maroc, du Niger , du Sénégal et de Mauritanie.

La Maison du Migrant de Gao offre , tous les mois , à environ 80 migrants refoulés du Maghreb, accueil, accompagnement dans leurs démarches, hébergement provisoire , acheminement vers le pays d'origine en cas d'échec et si c'est leur choix . Le durcissement des politiques migratoires européennes rend les parcours migratoires de plus en plus difficiles et périlleux , en particulier pour les jeunes filles , de plus en plus nombreuses à partir . A cela s'ajoutent depuis la chute de Khadafi et la guerre civile en Libye , la présence de différents groupes terroristes islamistes au Sahara et dans la zone dite des trois frontières , et de bandits profitant de la faillite de   l'Etat malien. 

Dans ce  documentaire vous rencontrerez Esther et Kadi , deux adolescentes venues du Burkina Faso , âgées de 15 et 16 ans . Elles séjournent à la Maison du Migrant, le temps pour elles de reprendre des forces , avant de poursuivre , à travers le désert du Sahara , leur parcours migratoire . Le responsable de la Maison tente de les dissuader de continuer un périple aussi dangereux ,  tout en les laissant  libres de choisir leur destin .

A voir sur Arte jusqu'au 12 août 2022 .

https://www.arte.tv/fr/videos/098606-000-A/le-dernier-refuge-a-la-porte-du-sahel/

 .

Article publié par Pastorale des migrants • Publié le Mercredi 20 juillet 2022 - 21h51 • 176 visites

keyboard_arrow_up