Camp de Samos , suite

En décembre , la commmunauté de la paroisse du Faubourg de Paris , dans le doyenné de Valenciennes , avait répondu à l'appel des Filles de la Charité de Grèce , relayé par les soeurs de cette congrégation présentes dans notre diocèse. Il s'agissait de venir en aide aux personnes migrantes dont les conditions de vie , sur l'île de Samos, sont désastreuses, et encore aggravées par la crise sanitaire.

Voici les nouvelles que nous ont fait parvenir les Filles de la Charité: 

Chères Sœurs,                   

Nous voulions par ce courrier tout d’abord vous remercier encore pour l’aide si précieuse que vous nous apportez ainsi que pour vos prières. Tout cela nous permet de pouvoir continuer à servir les pauvres dans notre mission à Samos

Nous souhaitions également vous donner quelques nouvelles de la situation.Au premier février le camp comptait environ 3500 personnes. Les conditions météo mauvaises font que ces dernières semaines aucune nouvelle embarcation n’est arrivée.Comme le reste de l’Europe en ce moment la Grèce est touchée par une vague de froid et de mauvais temps, la neige, la pluie, des vents forts et la chute des températures rendent la situation encore plus difficile. 

Nous voulions également vous faire part de notre joie d’avoir pu grâce à vos dons, apporter de la lumière à 60 tentes dans la partie du camp sauvage.L’accès à la lumière dans cette partie du camp est problématique, et en cette période hivernale le jour tombe vite. Il est alors ensuite compliqué dans les tentes ou cabanes de pouvoir s’éclairer, ou encore la nuit de pouvoir se rendre aux toilettes.Grâce à une collaboration avec une entreprise Suisse, nous avons pu acheter 60 lampes solaires rétractables (ce qui permet un rangement dans le sac pour limiter les vols…).Votre don a Sarah de l’Afghanistan permis à de pouvoir accéder à la lumière.L’accès à l’énergie est une autre des pauvretés que rencontrent les réfugiés, et votre geste leur donnera la possibilité de s’éclairer en limitant les risques d’incendie. Mais aussi et surtout votre générosité leur apporte la chaleur de sentir que quelque part des personnes se mobilisent, des personnes ont le souci de pouvoir améliorer leur quotidien

.Nous nous unissons à vous par la prière et rendons grâce au Seigneur pour la solidarité et l’entraide intercommunautaire dont nous bénéficions pour notre mission à Samos que nous vivons vraiment comme une mission à dimension provinciale.

Bon temps de Carême et belle marche vers la Lumière du ressuscité.

Les Filles de la charité de Grèce.

Article publié par Pastorale des migrants • Publié le Mercredi 17 mars 2021 • 293 visites

keyboard_arrow_up